Les témoignages

 

Rapidité de réaction face à l'agression physique d'une directrice

Samedi matin, 10 heures Béatrice (directrice), désemparée, appelle Cap-Autonome pensant tomber sur le répondeur.

Hier à la sortie de l'école, elle a reçu un coup de poing au visage d'une mère d'élève. Immédiatement les coordonnées d'un avocat sont données à Béatrice.

Le lundi matin elle contacte l'avocat. Cette mère passe en comparution immédiate ; 4 mois de prison ferme seront retenus pour cette récidiviste.

Béatrice est très satisfaite de la  réactivité et de l'écoute de la part de Cap-Autonome, elle s'est véritablement sentie soutenue.

 

 

Une écoute adaptée pour ne pas rester seul face à une situation devenue ingérable

Isabelle (enseignante) n'arrive plus à gérer une situation difficile avec des parents.

Elle essaie de dialoguer, mais le comportement des parents devient de plus en plus violent. 

Isabelle ne sachant plus comment réagir nous appelle. 

Cap-Autonome propose d'envoyer une lettre comminatoire aux parents, leur rappelant leurs droits et devoirs envers l'enseignante.

Isabelle accepte et nous remercie d'avoir vraiment calmé la situation ; elle regrette de ne pas avoir fait cela plutôt pensant que les parents se seraient apaisés.

 

 

Piège et arnaques : Cap-Autonome réagit pour vous défendre !

Panique à bord : Sophie (directrice) reçoit une facture de 1500 euros à payer immédiatement sous menace d'huissier.

Elle appelle Cap-Autonome, désespérée et très inquiète de devoir payer cette somme.

Il s'avère que, pensant adhérer aux pages jaunes gratuites, elle s'est faite piéger par une arnaque aux annuaires téléphoniques.

Un simple courrier de notre avocat mettra un terme aux relances.

Sophie nous remercie mille fois de ne plus être stressée, un véritable soulagement.

 

 

Prise en charge totale à partir de 1% d'IPP

Pierre (enseignant) a eu un accident de travail, il s'est blessé lors d'une manipulation  en cours, son administration lui a attribué un taux d'IPP de 5 %.

Suite à la transmission de ce document, Cap-Autonome lui verse une indemnité d'IPP de 625 euros.

  

 

Aide complémentaire au delà des remboursements de la sécurité sociale

Catherine (enseignante) a trébuché dans sa classe. Dans sa chute, elle a malheureusement cassé ses lunettes.

Elle doit les remplacer, sa mutuelle ne prend pas en charge la totalité du montant des lunettes.

Elle appelle Cap-Autonome demandant si un geste peut être éventuellement fait.

Nous lui adressons 100 euros, base forfaitaire concernant les bris de lunettes (déduction Sécurité Sociale et mutuelle faite).

 

 

Perte des clés de l'école : une facture salée !

Stéphanie (Directrice) s'est fait voler le trousseau de clés de l'école. Elle prévient immédiatement la mairie. Celle-ci lui demande de bien vouloir refaire les clés à sa charge. Le devis remis est estimé à plus de 7000 euros. CATASTROPHE.

Stéphanie nous sollicite pour une aide financière, nous intervenons dans le cadre de sa responsabilité Civile. Après expertise, le dossier sera totalement pris en charge par Cap-Autonome. 

Stéphanie se sent rassurée, elle sera plus vigilante la prochaine fois, elle ne laisse plus les clés sur son bureau.